Dernières actions

Les activités de notre groupe citoyen ont trois objectifs principaux :

  • Mettre la qualité de l’air à l’agenda médiatique et politique afin que des mesures urgentes soient prises pour réduire l’exposition de la population bruxelloise ;
  • Sensibiliser les citoyens à la question de la qualité de l’air afin de leur faire prendre conscience du drame sanitaire qui se joue chaque jour dans notre ville.
  • Amorcer un changement de comportement chez les citoyens en améliorant leur compréhension des impacts qu’ont nos actions quotidiennes (en matière de chauffage, de transport, etc.) sur la qualité de l’air que nous respirons.

Celles-ci ont démarré en septembre 2016 et ont pris des formes très diverses.

  1. Une campagne de mesures de la qualité de l’air

Dans le cadre du projet de mesures citoyennes ExpAIR, nos volontaires ont été équipés d’instruments de mesure de la qualité de l’air portables et ont sillonné la capitale et certaines de ses artères les plus empruntées afin de participer à un effort commun visant à cartographier les concentrations de black carbon dans la Région de Bruxelles-Capitale. Le résultat de cette initiative est prévu au cours de la deuxième moitié de l’année 2017.

Il est encore possible de participer à cet effort et de recevoir un instrument portable à prêter. Contactez-nous si c’est le cas !

2. Conférences sur la qualité de l’air

En novembre 2016, BruxselAIR a organisé une conférence intitulée « Pollution de l’air à Bruxelles : quels impacts sur notre santé ? » , au cours de laquelle une septantaine de participants ont eu l’opportunité de discuter avec des spécialistes du sujets, comme le Pr. Catherine Bouland (Ecole de Santé publique, ULB) et le Pr. Jean-Louis Argacha (Cardiologue à l’UZ Brussel et professeur à l’ULB).

Une conférence-débat sur le lien entre mobilité et qualité de l’air est également prévue dans le courant du mois de septembre 2017.

3. Intégration de la qualité de l’air dans le débat public

De novembre 2016 à février 2017, BruxselAIR a réalisé un trajet domicile – travail avec plusieurs responsables politiques bruxellois et européens en vue de les sensibiliser à la problématique de la qualité de l’air et discuter des mesures qu’ils comptent prendre en la matière. La Ministre de l’environnement bruxelloise Céline Frémault, le Ministre du transport bruxellois Pascal Smet, le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur, le Commissaire européen Karmenu Vella et le député bruxellois Boris Dilliès ont ainsi été sensibilisés. Une vidéo de ces différentes interviews est en préparation et devrait être publiée prochainement.

BruxselAIR contribue également à intégrer la qualité de l’air au sein du débat public en répondant à diverses enquêtes publiques (notamment le réaménagement de la Chaussée d’Ixelles), en rédigeant des cartes blanches et en participant aux initiatives de consultations citoyennes telles que les cabinets citoyens et les rencontres citoyennes.

4. Actions directes

Le groupe citoyen BruxselAIR s’efforce également de donner la possibilité aux citoyens de Bruxelles de s’exprimer sur la problématique de la qualité de l’air.

Ainsi, en février 2017, notre groupe a organisé une action citoyenne de grande envergure, en invitant les citoyens à placer des masques anti-pollution sur des statues bruxelloises afin de dénoncer la mauvaise qualité de l’air respiré dans la capitale. Au total, plus de 100 statues ont été recouvertes par une dizaine d’équipes de volontaires et plus de 300 citoyens se sont ensuite réunis sous la statue de Godefroid de Bouillon (Place Royale) pour prendre une photo de famille et envoyer un message clair aux autorités politiques. Médiatisée grâce à une carte blanche parue dans Le Soir et un hashtag sur les réseaux sociaux (#BrusselsDemandCleanAir, qui a, ce-jour-là, été le ‘trending topic’ sur Twitter en Belgique), cette action a eu un retentissement important.